Les Têtes du Monde à l'Envers

Un projet artistique réalisé en art numérique par des enfants des cinq continents

A digital project by children from five continents on satellite images of the Earth

Sénégal   

Rwanda 

Inde    

Ouganda        

Arménie

Roumanie

Iran

Liban  Cambodge

Chine  Australie 

Brésil

Colombie

Etats-Unis

Maroc

Portugal

France  Kenya

Depuis 2018, Lou Bast développe avec des enfants des cinq continents

Les Têtes du Monde à l'Envers, un projet artistique réalisé en art numérique 

sur des images satellite de la Terre.

Lorsqu'on regarde la Terre de l'espace, on découvre une multitude de visages esquissés par la nature et par l'Homme. 

Un stade, une place, un arbre, deviennent des yeux ; un hangar, un lac, deviennent des nez ; une cité, une forêt,

un fleuve, deviennent une moue ou un sourire... Ce sont ces visages, ces habitants du monde que nous croisons sans les voir, que les enfants dévoilent en art numérique. Nous donnant ainsi à voir ce qu'est le monde vu du ciel : un grand atlas de portraits bigarrés.

En s'appuyant sur le potentiel poétique des technologies de l'imagerie satellite et des atlas numériques, le pari du projet

Les Têtes du Monde à l'Envers est de réenchanter le monde,

de prôner la paix entre les nations, de combattre la xénophobie et de sensibiliser aux enjeux écologiques. D'offrir à des enfants l'occasion de s'affirmer citoyens du monde, de découvrir leur potentiel créatif et ainsi de s'émanciper.

 

Les Têtes du Monde à l'Envers seront présentées à travers

le monde et publiées. Elles seront ajoutées aux "cartes de connaissance" fournies par certains atlas numériques,​intégrant ainsi notre récit collectif. Grâce à une application utilisant l'imagerie satellite, l'évolution environnementale

de la zone géographique sur laquelle chaque dessin s'inscrit s'observera à travers les transformations des visages. Ces derniers deviendront ainsi de potentiels lanceurs d'alerte.

L'idée ? L'enfant devient le gardien de son dessin

et par ce biais, sensibilisé au développement durable,

gardien de la Terre.

When we look at the Earth from the space, we can see

a multitude of faces sketched by nature and human beings.

A stadium, a square, a tree become eyes ; a shed, a lake, become noses ; a city, a forest, a river, become a pout or a smile... Those faces, inhabitants of the world we meet without seeing, are unveiled in the children's digital art. They provide us with a multitude of metaphors about the richness of humanity.

By relying on the poetic of satellite imagery and digital atlas technologies, the challenge of Les Têtes du Monde à l'Envers

project is to reenchant the world. To advocate peace among nations and to raise awareness about sustainable development. To offer children the opportunity to discover

their potential, to assert themselves as global citizens and, thus, become empowered.

Les Têtes du Monde à l'Envers will be exhibited and published. It will be added to the "knowledge maps" provided by some digital atlases, thus integrating our collective narrative. Thought has been given to how these drawings can be vectors of the environmental evolution of a specific geographical zone and perhaps become potential whistleblowers. 

The idea ? A child attentive to their drawing and sensitive to its transformation — induced by natural causes or by human impact — is a child that is attentive to the Earth.

LOGO-APPECI--GRAND.jpg

Les Têtes du Monde à l'Envers est développé avec l'association

Les enfants travaillent avec un logiciel de création graphique Open Source.

Les écoles ayant participé au projet.

Au Sénégal, à Dakar

Le collège John Fitzgerald Kennedy.

L'association SeeSD (qui promeut l'éducation scientifique au Sénégal) et le Centre culturel du quartier de Ouakam.

Partenaires : 

 

 

 

 

 

Au Rwanda, à Kigali :

L'École La Colombière.

L'École française Antoine de Saint-Éxupéry.

L'École congolaise.

La Kid's Zone de la Kigali Public Library.

Au Rwanda, à Masaka :

L'École Rise to Shine.

Partenaire : 

 

En Inde, à Kavali (district de Nellore, Andhra Pradesh) :

Narayana School

Minerva School

En Inde, à Tallapalem (district de Nellore, Andhra Pradesh) :

Les enfants de l'orphelinat Preethi Sharan.

En Ouganda, à Kampala :

Prince & Princess Primary School

Good Hope Primary School

Red Rock School

Good Times Primary School

Spring Valley School

Les Têtes du Monde à l'Envers.

Pour chaque image, à gauche, l'image satellite, à droite la réalisation de l'enfant.